Header - Titre (image)

Header - Maillot

Header - Sponsors

Interview de Camille Coualan

Bonjour Camille, la saison 2019 commence ce week-end avec les plages vendéennes.

Peux-tu nous faire un point sur la préparation et un retour sur le stage en Espagne ?

 La préparation en général et le stage en particulier se sont bien passés, c’est conforme à ce que l’on souhaitait faire et a ce qu’il faut faire si on veut être à niveau de la moyenne des DN. C’est encourageant dans le sens où l’on n’a pas eu de blessés ou de malades. Il y a un blessé mais sur l‘ensemble de l’effectif ce n’est rien de dramatique et c’est quelqu’un qui reviendra vite. La préparation s’est faite normalement et on a réussi à faire ce que l’on souhaitait faire. il y a des points de passages obligés, les gars les ont réalisés et maintenant on attend la première course pour savoir si tout ce travail-là est bénéfique. Le stage de Saint-Jean-De-Monts été un peu amputé à cause météo mais le travail avait été fait en amont de toute façon.

 Tu es donc satisfait de l’équipe et de la dynamique du groupe ?

 Oui tout à fait, à la fois de la partie physique, de l’aspect mental et de l’état d’esprit, c’est conforme aux deux dernières années. Les gars ont bien compris qu’il y avait une dynamique positive avec l’arrivée de nouveaux partenaires. Les nouveaux ont été recrutés par rapport à des capacités physiques mais aussi pour leur état d’esprit qui doit coller avec celui du club. On a réalisé une saison exceptionnelle ni de gonfler les palmarès, mais on souhaite faire bien les choses bien en rapport avec ce que peut attendre l’équipe dirigeante et les partenaires. Les gars sont  conscients des efforts que le club fait : l’investissement matériel, les vélos, les roues, la diététique, les maillots…

 Les Plages vendéennes débutent ce week-end. Peux-tu nous présenter ces courses ? Quel est l’enjeu ? 

 Cela permet clairement de se tester ! Les plages vendéennes se déroulent sur 8 jours avec 6 courses : samedi, dimanche ce week-end puis mardi, jeudi et samedi dimanche le week-end prochain. Notre effectif va évoluer sur les différentes courses Je ne peux pas aligner mon équipe type de la coupe de France pour des raisons scolaires et professionnelles, donc on fait tourner et on va essayer de dégager les cinq ou six coureurs pour la Vienne classique. 

 C’est une course de transition pour nous, une transition entre la préparation hivernale et les premières échéances. Or, pour une course de transition c’est une course très élevée avec de nombreuses DN1 au départ et que l’on peut imaginer être parfois malmenés sur certaines épreuves par manque d’expérience et de niveau. Cependant, nous nous sommes fixés des objectifs en vue de la suite de la saison et l’on souhaite sélectionner trois, quatre ou cinq qui participeront à la première manche de Coupe de France. Pour sortir du lot,  ils doivent valider au moins trois participations sur les six épreuves des plages et sur ces trois participations, ils doivent valider au moins deux courses dans le top 30 ou le top 40. C’est-à-dire que si on réalise un top 30 top 40, on sera largement capable de le faire en coupe de France DN3.On sait que les 10-15 premières places sur chacune des étapes des plages sont quasi-inaccessible parce qu’il y a des équipes favorites, le Vendée U, UC Nantes, Loudéac ... On souhaite quand même s’immiscer dans certaines échappées c’est-à-dire être acteur de certaines étapes et on veut jouer beaucoup le classement et avoir trois gars dans le top 30 top 40. Si on réalise cela, on sait que l’on aura réussi les Plages vendéennes et surtout on arrivera serein, confiant sur la première manche de Coupe de France

 Quelle-est la course suivante ?

 C’est la Vienne classique, la première manche de la coupe de France. C’est un petit peu spécial cette année parce qu’habituellement on a toujours une classique entre les plages vendéennes et cette coupe de France pour continuer de se préparer. Ce n’est pas le cas cette année, on va donc avoir des courses de 135/140 km en Vendée et on va enchainer tout de suite avec une distance de 160 km sur la coupe de France DN3. 

 Merci Camille et bon début de saison !